LES CONCERTS 2017/2018 À MÉRÉ

L’orgue du voyage à Méré

le mardi 22 mai 2018 à 20h00 en l’église Saint-Denis.

La venue à Méré de Jean-Baptiste MONNOT, organiste titulaire de l’orgue Cavaillé-Coll de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen, et de son orgue du voyage s’inscrit en premier lieu dans le cadre d’une animation musicale pédagogique auprès des élèves de l’école primaire de Méré. Après la découverte de l’instrument et de ses possibilités dans l’après-midi, ils pourront, accompagnés de leur(s) parent(s), apprécier pleinement le récital qui donnera toute la plénitude de l’orgue, avec la virtuosité de Jean-Baptiste MONNOT.
Le concert est gratuit, offert par la Mairie, et vous y êtes tous conviés.

Jean – Baptiste MONNOT

Monnot©Jean-Baptiste-Millot-1

Droits : Jean-Baptiste Millot

Né en 1984 à Eu, Jean-Baptiste Monnot étudie le piano avec Hervé Gringoire et l’orgue à l’École Nationale de Musique de Dieppe avec Nicolas Pien, ainsi qu’au Conservatoire National de Région de Rouen avec Louis Thiry et François Ménissier, où il obtient la Médaille d’or. Premier prix d’excellence, il remporte à l’unanimité le premier prix du quatrième Concours du Jeune Organiste de Saint-Germain-des-Fossés présidé par Marie-Claire Alain.
A 19 ans, il entre au CNSM de Paris, suit les enseignements d’Olivier Latry et Michel Bouvard. Il se perfectionne par la suite auprès de Bernhard Haas à la Hochschule für Musik de Stuttgart ainsi qu’à la Tonhalle de Zürich et à l’Eglise Saint-Eustache avec Jean Guillou, dont il devient l’assistant de 2004 à 2014.
Sa carrière de concertiste l’amène à se produire régulièrement en soliste ou avec ensemble, à travers le monde dans des festivals tels que la Chaise-Dieu, Annecy, Auvers-sur-Oise, Toulouse, Paris, Berlin, Naumbourg, Piacenza, Ostrava, Vienne, Sydney, Londres, Kiev, Kazan et en récital à New-York, Cleveland, La Nouvelle-Orléans, Boston, Baton Rouge et Jackson.
Depuis 2015, J. B. Monnot est titulaire du grand orgue Cavaillé-Coll de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen. Il y donne chaque été une masterclass au rayonnement international.

OrgueDuVoyageCourrierPicard

Droits : PICARD

L’Orgue du Voyage

Après une tentative avec un « premier jet dans les règles de l’art, comme au XIX° », le prototype, réalisé principalement en chêne, s’avère trop lourd, trop volumineux et complexe à transporter. Jean-Baptiste Monnot revoit alors intégralement son cahier des charges : « J’ai abandonné les matériaux traditionnels pour passer à l’aluminium, au multiplis et au pin, beaucoup plus légers. J’ai pris les mesures d’un encadrement de porte standard et me suis dit que j’allais concevoir un orgue le plus riche possible entrant dans n’importe quel appartement ! ».
Après un « temps incalculable », le résultat est là : « l’Orgue du voyage » est né. Neuf modules sur roulettes, une console et quatre ventilateurs forment un tout, qui fonctionne grâce à un système de traction électrique… Un orgue d’environ 350 tuyaux qui s’installe en une heure et rentre dans un utilitaire de 20 m3.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone